Le diabète constitue un enjeu majeur de Santé Publique, en raison de sa fréquence, de la gravité de ses complications et de l’importance des coûts qu’il induit.

Aussi, à côté des principaux acteurs publics qui organisent la recherche, comme l’INSERM ou le CNRS, les associations de patients (l’AFD) et les associations de médecins et scientifiques (la Société Francophone du Diabète – SFD) veulent aider la recherche sur le diabète et assurent une part importante de la recherche médicale.

Ainsi, la SFD a créé une Fondation : la Fondation Francophone pour la Recherche sur le Diabète – FFRD, dont le but unique est de « promouvoir et soutenir la recherche sur le diabète et les maladies métaboliques ».

Depuis 2013, la FFRD c’est : 184 projets reçus, 62 experts mondiaux interrogés, 35 candidats auditionnés, 13 équipes de chercheurs francophones récompensées et 3,5 millions d’euros distribués pour 13 allocations de recherche clinique, fondamentale et translationnelle.